Home / Agriculture / L’envers du décor de la Ferme des Milles Vaches raconté par un ex-salarié
L'envers du décor de la Ferme des Milles Vaches raconté par un ex-salarié
Ses détracteurs prophétisaient l'enfer de la Ferme des Mille Vaches pour les bêtes comme pour le personnel. Un témoignage glaçant pourrait confirmer la prophétie.

L’envers du décor de la Ferme des Milles Vaches raconté par un ex-salarié

Depuis son ouverture, la Ferme dites « des Mille Vaches » dans la Somme, soulevait la polémique et ses détracteurs craignaient qu’une agriculture de masse puisse altérer la qualité de traitement du bétail et celle de travail des agriculteurs. Un ex-salarié s’est confié au site spécialisé Reporterre et ses propos sont édifiants.

« Il m’a demandé : il te plaît ton boulot ? J’ai répondu que je devais réfléchir. Il m’a dit, ’T’inquiète, j’ai déjà réfléchi pour toi, tu pars’. » C’est ainsi que s’introduit le reportage de nos confrères de Reporterre sur la Ferme des Milles Vaches. L’ex-salarié licencié qui témoigne rapporte d’abord qu’il y aurait bien plus que 485 vaches dans la ferme-usine.

Trop de vaches, des maltraitances et des animaux malades

« Cela fait longtemps qu’il y en a plus, on en est à 723 maintenant. Je le sais parce que c’est écrit sur le roto (l’appareil de traite, ndlr) en fin de traite (…) ». Des propos qui peuvent mettre à mal ceux du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll qui avait assuré l’ouverture d’une enquête publique au-delà de 500 bovins… Par ailleurs, le traitement infligé aux vaches est assez productiviste et peu humaniste, toujours l’ex-fermier. Ainsi, les vaches seraient traites trois fois par jour pour maximiser les capacités de production, au risque d’altérer leur santé.

A ce sujet, le salarié rapporte à nos confrères de Reporterre que « dans le troupeau, il y a au moins 300 vaches qui boitent. Elles sont fatiguées, maigres. Elles ont des ongles trop longs ou des sabots qui pourrissent. Elles marchent à longueur de journée dans leurs excréments. D’habitude, on nettoie tous les deux jours dans ce type d’élevage, là c’est tous les quinze jours. Les vaches sont sales. » Des faits qui soulèvent déjà un tollé auprès des associations de défense des animaux et confirment les craintes des détracteurs des Milles Vaches.

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a indiqué mercredi qu’il y aurait « des sanctions » à l’encontre de la ferme picarde des Mille vaches pour dépassement du cheptel actuellement autorisé.

About Elodie

Check Also

Alphabet (ex-Google) investit dans la biotechnologie

Alphabet (ex-Google) investit dans la biotechnologie

A peine rebaptisée Alphabet, la nouvelle société bâtie sur les cendres de Google décide de ...