Home / Agriculture / Comment protéger la culture de colza? 5 conseils les plus efficaces pour les agriculteurs
1

Comment protéger la culture de colza? 5 conseils les plus efficaces pour les agriculteurs

Réussir une culture agricole repose sur de nombreux facteurs internes et externes essentiels pour atteindre les objectifs de rendement. Pour réussir un colza ces facteurs sont nombreux mais peuvent se regrouper en 5 points clés, 5 points décisifs pour réussir une bonne culture de colza.

1. Choisir une variété de colza adaptée aux conditions de culture

 Les facteurs externes impactant le rendement sont nombreux, choisir la variété la plus adaptée permet de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir. En effet, en fonction des spécificités de la zone climatique, de la date de semis et du type de sol de chaque parcelle, il faut choisir les variétés de colza qui minimiseront les risques et assureront le meilleur rendement possible.

Les critères de choix ne doivent pas se limiter au potentiel de rendement, d’autres critères comme la résistance aux maladies, aux ravageurs, la précocité à la reprise ou à la floraison ou encore la vitesse d’implantation sont des critères importants à prendre en compte pour le choix variétal de vos semences de colza. Des variétés de colza avec un ou plusieurs de ces critères sont déjà présentes sur le marché, comme c’est le cas des hybrides de colza vendus par les semenciers DEKALB, Semences de France, KWS …

 

2. Réussir l’implantation

Une fois choisies les variétés de colza adaptées à votre exploitation, il est primordial de bien réussir son semis et son implantation du colza. En effet ces étapes sont déterminantes pour la réussite de la culture et son rendement final.

Ces étapes débutent dès la récolte de la précédente culture et durent jusqu’au stade 6 feuilles, stade où les risques des ravageurs se font moins importants.

Afin de bien réussir l’implantation du colza, il est conseillé de bien gérer l’interculture et ceci en déchaumant dès la fin de la récolte précédente afin de ne pas laisser les adventices et les limaces s’installer sur la parcelle. Puis, durant l’interculture, il est recommandé de répéter les déchaumages pour accélérer la dégradation des pailles et éliminer les repousses de colza présentes dans la parcelle.

Pour le semis de colza, la préparation d’un fin lit de semence maximisant la surface de contact entre la graine et le sol est clef pour une humectation optimale et une levée rapide. Plusieurs techniques d’implantations du colza existent comme le semis conventionnel, le semis de précision, le semis strip-till ou encore le semis direct, chaque technique présentant des avantages et inconvénients à considérer en fonction du type de parcelle et des objectifs souhaités.

DK exentiel

 

3. Observer et contrôler les différents ravageurs

3Une fois le colza semé, il faut maintenant surveiller et contrôler les risques tout au long du cycle cultural du colza.

En plus des inévitables maladies du colza qu’il est impératif de surveiller, le colza peut également être attaqué par des parasites et ravageurs pouvant engendrer de très importants dégâts induisant des pertes de rendement. C’est le cas par exemple des larves d’altise, des méligèthes ou des limaces, capables à elles seules de détruire jusqu’à 5 à 6 plantules de colza en une seule nuit.

Bien observer et contrôler ces ravageurs avant leur prolifération dans la culture est extrêmement important pour conserver le rendement et la qualité de votre colza. Pour minimiser ces risques des dégâts d’insectes et de ravageurs, les variétés de colza à implantation rapide sont un choix variétal à considérer. Ces variétés se développant rapidement constituent une bonne stratégie pour éviter les dégâts d’insectes, de limaces, ainsi que la compétition avec les adventices.

 

4. Réussir sa fertilisation

Avec des besoins unitaires élevés, la fertilisation en azote du colza est une autre des étapes primordiales pour la réussite de la culture du colza.

En effet, le colza a des besoins estimés à 7kg d’azote par quintal de grain produit à l’hectare, ce qui en fait un facteur de production déterminant pour le rendement du colza. Si le colza ne reçoit pas d’azote ou seulement de l’azote en quantité limitée, le rendement de colza s’en trouvera affecté. L’optimisation de cet intrant est capitale pour la réussite et la rentabilité de l’exploitation.

Afin de simplifier la fertilisation azotée du colza il existe aujourd’hui sur le marché des variétés de colza optimisant l’azote disponible, minimisant ainsi les risques de stress azoté du colza. Ces variétés de colza limitent la perte de productivité en utilisant avec plus d’efficience la ressource azotée disponible dans la parcelle. C’est le cas par exemple des variétés de colza DK EXCEPTION et DK EXENTIEL du semencier DEKALB qui optimisent l’azote disponible et limitent les pertes de rendement.

 

5. Récolter au bon moment

1Enfin dernier point primordial pour réussir votre culture de colza : prévoir la récolte au bon moment, c’est à dire au moment optimal de la maturation des siliques de colza. Le risque avec cette ultime étape est que le colza est connu pour être sensible à l’égrenage c’est-à-dire à la perte de grain engendrée par l’ouverture des siliques.
Pour certains agriculteurs la solution est de récolter avant ce risque d’ouverture des siliques afin d’anticiper les pertes de rendement, cependant cela signifie prendre le risque que certaines siliques ne soient pas matures, notamment sur la base de la plante.

Une autre solution consiste à attendre la pleine maturité pour récolter mais cela peut impliquer des pertes de grain provoquant ainsi des pertes de rendement importantes. Les variétés de colza résistantes à l’égrenage permettent une récolte à pleine maturité tout en diminuant très fortement les pertes sur la fin de cycle. En effet les siliques de ces variétés ne s’ouvrent plus spontanément. Ce trait génétique proposé par certains semenciers offre ainsi une préservation accrue du potentiel et plus de souplesse dans la gestion des récoltes.

About admin

Check Also

Une nouvelle étude démontre les avantages de probiotiques dans les aliments fermenté

Une nouvelle étude démontre les avantages de probiotiques dans les aliments fermenté

Une nouvelle étude de l’Université du Maryland a une fois encore démontré que les aliments ...

Industrie agroalimentaire : les Etats-Unis interdisent l'utilisation des acides gras trans artificiels

Industrie agroalimentaire : les Etats-Unis interdisent l’utilisation des acides gras trans artificiels

Les Etats-Unis passent à la vitesse supérieure et prennent à bras le corps la question ...

Stéphane Le Foll va poursuivre Casino pour "pratiques abusives"

Stéphane Le Foll va poursuivre Casino pour « pratiques abusives »

L'enseigne de grande distribution Casino va être poursuivie par la justice pour "pratiques abusives" vis-à-vis à ses fournisseurs. Une condamnation pour l'exemple ?

Cristal Union et Global Bioenergies forment une Joint-Venture

Cristal Union et Global Bioenergies forment une Joint-Venture

Cristal Union et Global Bioenergies ont annoncé le lancement d’une société commune, dénommée « IBN-One ». Elle supervisera la construction et l’exploitation, en France, de la première usine de conversion de ressources renouvelables en isobutène.

Alphabet (ex-Google) investit dans la biotechnologie

Alphabet (ex-Google) investit dans la biotechnologie

A peine rebaptisée Alphabet, la nouvelle société bâtie sur les cendres de Google décide de ...